Usine Plasty

25/09/11

L'aventure commence parfois par un hasard ... M'étant trompé de route, je faisais demi-tour sur un espace signalé comme une sortie d'usine, quand je remarquai l'usure du panneau et le tas de feuilles mortes encombrant le bas du portail ...

L'usine Plasty, c'est l'histoire tristement banale d'une société qui n'a pas survécu à la concurrence asiatique. La petite entreprise née dans les années 50 produisait des stabilisants pour PVC et autres résines synthétiques. Bien que de taille modeste et implantée à l'écart des grands axes, elle comptait dans son carnet d'adresses quelques clients internationaux. Parmi eux, une célèbre marque faisait appel entre autre à Plasty pour le fameux logo en relief qui signe tous ses produits. Malgré cette relative notoriété l'entreprise a toujours gardé une taille familiale, et même aux grandes heures son effectif n'a pas dépassé 50 personnes.

Papeterie d'Essonne 1889 Extrait d'une plaquette commerciale réalisée en 2004
L'agence ayant réalisé cette plaquette semble avoir elle aussi fermé

Le site comprend une partie production, un laboratoire, un hangar, une aire de stockage en plein air et quelques bureaux. Tout est encore en très bon état et manifestement conservé. Dans le laboratoire, appareils et instruments ont pris juste assez de poussière pour trahir le passage de quelques visiteurs clandestins. Une foule de flacons en rangs serrés attend toujours la main du laborantin sur les étagères. Dans les tiroirs, des dizaines de feuilles offrent un témoignage remarquable de l'activité passée. Plasty en effet produisait des résines teintées, dont la couleur faisait l'objet d'un contrôle qualité rigoureux. Des échantillons étaient ainsi archivés par ordre chromatique sur des nuanciers aux formes très diverses, évoquant parfois la palette d'un peintre.

Extérieurs et laboratoire
Verrière zébrée Jour zébré Labo sous surveillance Bataillon de flacons Fiole écarlate Nuancier Pilon aux reflets Man Machine Strates Le masque Nature morte aux bouteilles

Chez Plasty le temps s'est arrêté. La nature n'a pas encore envahi les bâtiments, ce qui fait souvent le charme des autres friches mais aussi leur ruine. Dans la partie production, les quelques installations conservées semblent prêtes à repartir. En réalité, bien qu'à l'arrêt depuis plusieurs années le site n'est pas abandonné. D'après un article récent, il appartiendrait toujours à la dernière directrice en date, qui n'est autre que l'épouse du fondateur 50 ans plus tôt. Elle mettrait un point d'honneur à le maintenir en état, tout en recherchant activement un moyen de le revaloriser.

En attendant ce jour il reste une friche à part, intacte, avec une profusion de couleurs pour les photographes, mais aussi une histoire encore palpable pour les amateurs de passé industriel. Sa taille modeste m'a laissé prendre le temps de chercher des détails, des indices. Plusieurs sujets se sont imposés à moi facilement et m'ont permis de brosser un tableau très personnel. Plus qu'ailleurs je repars avec l'impression d'avoir été un témoin privilégié, et de laisser derrière moi un site dont la tranquillité ne doit pas être troublée ...

Usine suspendue
Bureau à l'ancienne Réaction Manhattan Tréma RVB Agent Orange Des chiffres et des lettres Fossile Bzzz
Dead-Cities.org - Copyright @ Nomad 2011 - Tous droits réservés